Date du jour : 

1 décembre 2022

Ouvrons les yeux !

L’actualité politique de la semaine dernière a édifié plus d’un sur les ambitions des uns et des autres pour notre pays le Togo. Le grand déballage promis par l’UFC n’en est qu’en ses balbutiements. Ce n’est que l’entrée estime-t-on à l’UFC. Le parti du” Detia” nous promet d’autres révélations croustillantes en guise de plat de résistance dans cette guerre fratricide qui l’oppose à l’ANC… Le peuple est tout-  ouïe et attend avec impatience. A moins que les frères et amis d’hier n’enterrent la hache de guerre et fument le calumet de la Paix.
Mais une chose est sûre. Cet épisode de la vie politique du Togo nous démontre une fois encore que le peuple doit se faire désormais une opinion sur ces hommes et femmes qui se réclament de lui. Nous adhérons volontiers à l’idée du Bélier noir de Kouvé : ” le devenir du Togo est entre les mains de notre peuple”. Le virage de développement amorcé depuis quelques années par le pouvoir en place ira en se consolidant davantage grâce à la courageuse politique économique entreprise par le Chef de l’Etat.
Certes, tout semble encore fragile et les attentes du peuple sont énormes. Il va falloir une consolidation de ces acquis pour envisager un progrès rapide et une amélioration subséquente de la vie des togolais. C’est pour cela que les échéances électorales qui pointent à l’horizon sont très importantes. Pas de faux débat ! Le seul sujet qui mériterait d’être traité à partir de ce moment est celui du bien-être des togolais.Le peuple a été longtemps derrière l’opposition. Qu’a-t-il gagné depuis 1990 ? Les mêmes qui n’ont pas pu ou n’ont pas su œuvrer à son bonheur quand ils étaient dans la fleur de l’âge pourront-ils le réaliser au soir de leur vie ?
Il nous semble que le temps est venu pour que le peuple du Togo redresse désormais la tête et scrute l’horizon. Une vision claire du combat et des actions en faveur du  mieux-être des togolais est nécessaire. La jouissance de l’eldorado à six pieds sous terre n’est que futilité. ”Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras” dit l’adage. Alors, ouvrons les yeux !
Ali SAMBA

Partagez cet article

A découvrir