Date du jour : 

29 novembre 2022

Faut-il en rire ou en pleurer !

Nous étions de ceux qui encourageaient Jean-Pierre Fabre à écrire au chef de l’Etat, mieux, le rencontrer pour discuter des questions intéressant la vie de la nation togolaise. Ce qui vient d’être fait ce 05 mars 2014. Bravo à lui ! Cependant, nous nous interrogeons sur les réelles motivations de Jean Pierre Fabre et de ses amis du CST. A la question de savoir s’il avait demandé à Faure Gnassingbé de quitter le pouvoir, Jean-Pierre Fabre estime que ce n’est ni le lieu, ni le moment. Et pourquoi pas ?
Depuis quatre (4) ans, Jean-Pierre Fabre fait marcher les militants et les sympathisants de son parti. On se rappelle les slogans aux premières heures de ces manifestations : Faure dégage, Faure doit partir ! Et patati, et patata. Il l’a encore rappelé lors de sa tournée dans la région maritime. ” Il est de notre devoir, un devoir national, de dire à Faure Gnassingbé qu’il ne pourra pas se présenter à nouveau à l’élection présidentielle de 2015 “. Voilà que l’occasion lui est donnée de le dire vis-à-vis. Mais…
Alors, une question simple taraude notre esprit de simple citoyen. Jean-Pierre Fabre embobinerait-il ses militants ? Quand et à quelle occasion aura-t-il encore la possibilité de voir Faure de visu pour lui dire qu’il ne pourrait plus se présenter à l’élection de 2015 ? Nous ne voulons pas être à la place des pauvres militants de l’ANC. Ils doivent se sentir trahis et roulés dans la farine. Leur déception ne sera plus que grande lorsque  bientôt, Fabre et les siens leur diront que la constitution togolaise permet à Faure de se positionner pour l’élection présidentielle de 2015 et que sur ce sujet, tout le monde devrait circuler car il n’y aurait rien à voir.
Nous ne cesserons jamais de dire qu’il est temps pour les acteurs politiques de notre pays de tenir le langage de la vérité au peuple. Bientôt 25 ans d’espoir déçu. Et ça ne fait plus rire du tout. Plutôt pleurer !
Ali Samba

Partagez cet article

A découvrir