Date du jour : 

17 août 2022

EDITO : Offrir et vivre le pardon !

A la lecture de la vie socio-politique de notre pays et surtout à l’analyse des comportements des citoyens, aigris  à volonté d’un côté et sur la défensive  de l’autre, il urge que les Togolais, nous tous donc, offrions le pardon à nos prochains. Tout en faisant ce geste d’amour et de foi, nous avons l’impérieux devoir de vivre en retour ce pardon.

Pourquoi nous en vouloir tant ? Pour des postes, des positionnements, des visées politiques et de domination de l’autre ? Pourquoi nous affaiblir en nous affrontant dans des stratégies qui frisent la gaminerie, des résultantes du diablotin ? Pourquoi considérer toujours autrui comme l’autre là qui ne veut pas mon bien et qu’il faut nécessairement écarter ? Allant parfois jusqu’à vouloir lui ôter la vie ? Pourquoi ? C’est la question que nous nous posons simplement.

Nous devons tous changer de comportements, de manières de voir et de vivre les choses. Les politiciens doivent changer leur façon d’agir et ne rien penser qu’au bien du Peuple, des Populations. On ne doit plus surfer sur la misère des populations, les engloutir dans des actions sans lendemains, incertaines pour dire qu’on fait de la politique, du radicalisme. Au même moment, on s’assure en tant que politicien adepte de la violence sous toutes ses formes et de la démagogie, qu’en cas de pépin, on sera à l’Occident ou au pays de Barack OBAMA. Tout en continuant de vociférer à l’occasion sur ses chaines radios et télés qui ne veulent pas le développement de notre cher continent l’Afrique et qui malheureusement ne vivent que des tensions et des conflits dans nos pays respectifs. Car ce sont ces informations qui les intéressent. Ils nous cognent à loisir et nous nous y plaisons aveuglement. Triste réalité que celle des Africains qui croient qu’entre frères, rien n’est possible et que la meilleure des actions est de saboter la politique, les efforts de son prochain, adversaire politique pour se donner une certaine contenance. Contenance malheureusement triste.

Il nous faut, Togolais donc, offrir le pardon et surtout le vivre en retour. A quelques niveaux que ce soit. Dans nos familles, dans nos relations, dans nos corporations, sur nos lieux de travail, dans nos relations de tous les jours avec autrui. Créons des changements positifs autour de nous. C’est simple et facile. Essayons !

Crédo TETTEH

Partagez cet article

A découvrir