Date du jour : 

7 octobre 2022

Arrêtons ça !

Il faut que certains Togolais cessent d’afficher des comportements qui frisent l’insolence et l’idiotie. Le théâtre  de mauvais goût joué par la horde de militants de certains partis de l’opposition ce mercredi 8 Février près des locaux de la Cour d’appel de Lomé en est une parfaite illustration. Au nom de quoi, une foule de militants et de sympathisants peut demander la relaxe pure et simple d’un prévenu fût-ce t- il Olivier Amah, alors que les juges viennent de renvoyer le délibéré à la huitaine à la satisfaction et la compréhension de ses conseils ? Qui sont ces individus qui de toujours, veulent être plus royalistes que le Roi.
Il va falloir que ces formations politiques et leurs affidés regroupés au sein des  collectifs et coalitions commencent sérieusement par éduquer leurs militants. Ce sont eux qui crient à l’alternance. Soit ! Mais alors, quand leurs leaders accèderont au pouvoir un jour, accepteront-ils ces comportements d’un autre temps ? On parle d’interpellation de plusieurs personnes dont une femme de 70 ans. Soyons sérieux ! Qu’est-ce qu’une vielle de cette acabit vient chercher à cet endroit et en ce moment-là ? N’avait-elle pas d’autres chats à fouetter à la maison ou ailleurs ?
A chaque procès d’un militant ou sympathisants de l’opposition, il faudrait que les forces de l’ordre usent de grenades lacrymogènes pour pouvoir se frayer un passage avec les prévenus. Dès que la Police ou la Gendarmerie procède à des interpellations, ça jase dans les chaumières pendant au moins une semaine. C’en est trop et ça frise désormais le ridicule. Il est reconnu à tout un chacun le droit d’assister à des audiences publiques au palais de la justice. Mais c’est aussi le devoir de tout un chacun de se conformer aux dispositions légales en la matière. Ces hurluberlus devraient le savoir.
Nous sommes en 2014, au 21ème siècle. Entre- nous, arrêtons ce cirque !
Ali SAMBA

Partagez cet article

A découvrir