Date du jour : 

8 décembre 2022

AMOUR ET FRATERNITE

Nous ne sommes que des compagnons de route et notre contrat de vie est à durée déterminée. Nous ne sommes maîtres de nos vies que chaque jour que nous nous réveillons.

Seul celui qui est maître et inspirateur de nos vies en détermine la fin, comme lui seul trace la route de chacun. Nous ne faisons cette route ensemble qu’un moment, selon une durée courte ou longue.  S’il permet que je fasse un bout du chemin avec toi, c’est parce qu’il souhaite que nous nous aimions et nous nous comprenions. Pour que sur le chemin, nous nous donnions la main et cultivions la fraternité; chacun ayant ou faisant son destin.

Si nos chemins se croisent, au début, au milieu ou vers la fin du voyage, c’est parce que nous avons destin lié. Alors pourquoi tant de haine, de jalousie, de mépris, d’hypocrisie et de ruse ?

Pourquoi tuer, haïr, affamer, tricher, tromper pour le pouvoir et l’avoir?

Tout pouvoir est temporel. Toute force peut s’effriter le temps d’une crise cardiaque ou d’une insuffisance respiratoire, surtout en ces temps de COVID-19.  Toute puissance peut s’écrouler, le temps d’une trahison ou d’une insurrection.

Toute richesse peut finir, le temps d’un revers de fortune.

Que ce soit un mandat renouvelable, une ou plusieurs fois, c’est des termes. Et seul le Grand Ordonnateur sait que le voyage s’arrêtera avant ou après ce mandat.

Et alors,  pourquoi tout ça ?

Des compagnons brisés, des amis trahis, des frères et sœurs appauvris ou ruinés, pour notre pouvoir et notre gloriole d’un temps car notre vie a toujours une fin que nul ne connaît.

Alors, prenons le temps de vivre nos envies, de réaliser nos projets, de nous aimer et de faire le bien, de vivre dans le bien, de penser bien et de penser en bien le temps de voir siffler la fin du match par l’arbitre de nos actes.

Seul le bien que nous faisons et que nous répandons, nous fait entrer dans l’éternité des consciences. Le reste, n’est que vanité. Alors, rangeons les sentiments de haine et d’égoïsme dans les terroirs de l’oubli et donnons du sens à notre cheminement commun.

Suivons notre route ensemble sans doute et sans haine. Car en chemin, si nous doutons, si nous sommes animés de haine, nous n’irons pas très loin.

Sachons surtout que nous ne serons heureux ensemble que lorsque le pouvoir de l’amour prend le pas sur l’amour du pouvoir et que l’on ne démunie pas son bonheur en le partageant.

Travaillons ensemble à embellir le chemin de la vie. Chaque jour. En chaque lieu. Parce que le chemin de la vie doit être un chemin d’amour et de fraternité.

Chaque jour est une vie.

Travaillons à la beauté de la vie.

SAM

Partagez cet article

A découvrir