Date du jour : 

26 septembre 2022

HAUSSE DES PRIX DU GAZ BUTANE : Le Gouvernement en appelle à la conscience des opérateurs économiques

 

Finalement, le Gouvernement a publié les prix officiels du Kg du Gaz butane au Togo, pour mettre fin à la spéculation qui avait lieu à l’annonce de l’arrêt de la subvention du produit. Du jour au lendemain, les prix du Gaz se sont envolés, du simple au double. Les consommateurs avaient manifesté leur forte désapprobation de cette forte hausse du prix du gaz butane.

Désormais donc, le prix de la bonbonne de 6 kg est de 4750 FCFA, celui de 12,5 kg à 9875 FCFA, soit une subvention de 102 F CFA / kg. « Le gouvernement a décidé de maintenir la subvention sur le prix du gaz en la réduisant afin de permettre que cela soit soutenable », a indiqué un communiqué du Gouvernement, qui a déploré que des échanges, non finalises, aient donné lieu à une divulgation qui a troublé la paix sociale. Il a ajouté qu’en ces périodes, le gouvernement, qui a toujours mis en œuvre des mesures pour protéger le pouvoir d’achat des populations, tient à appeler à la sérénité, au patriotisme économique.

Les associations des consommateurs, qui avaient fustigé cette hausse de prix, disent prendre acte de la nouvelle décision du gouvernement, qui ne les satisfait toujours pas. L’Association togolaise des consommateurs (ATC) et la Ligue des consommateurs du Togo jugent insuffisante la proportion de la baisse du prix du gaz butane et demandent au Gouvernement de faire un peu plus d’effort, car le prix du gaz butane au Togo reste toujours très élevé par rapport au pouvoir d’achat des consommateurs. « L’ATC et la LCT s’engagent à poursuivre le plaidoyer afin que la réduction souhaitée soit adaptée aux contextes du faible pouvoir d’achat des consommateurs togolais.

Pour le moment, l’ATC et la LCT demandent à toutes les sociétés distributrices de gaz butane, ainsi que leurs partenaires de respecter scrupuleusement les nouveaux prix indiqués par le Gouvernement. Elles appellent les consommateurs, dans leur ensemble, à dénoncer les spéculations en tout genre qu’ils constateront, et à les rapporter, afin que des sanctions appropriées soient appliquées aux contrevenants », peut-on lire dans un communiqué de l’ATC et de la LCT.

En rappel, le gouvernement justifiait sa décision de ne plus subventionner le prix du gaz à cause de l’effet inexistant sur la production du charbon de bois. Les autorités font savoir que depuis plus de quinze ans, le gaz est subventionné par l’État. D’après les chiffres, le montant des subventions, accordées par l’État sur le gaz butane, de janvier à juillet 2022, se chiffre à plus de 10 444 271 740 de F CFA, contre une inscription au budget 2022 de 1 600 000 000 de F CFA. Le but de ces subventions était de limiter la déforestation. Mais selon le Gouvernement, force est de constater que cet objectif est loin d’être atteint, malgré les efforts.

Pour preuve, d’énormes quantités de charbons de bois sont déversées chaque jour dans nos villes ou exposées le long de nos routes. Pour le gouvernement, il parait plus judicieux d’utiliser les sommes en jeux pour faire face aux besoins des couches vulnérables de la population qui s’adonnent à la production du charbon de bois.

Partagez cet article

A découvrir