Date du jour : 

11 août 2022

ECONOMIE NUMERIQUE : La loi sur la cybersécurité modifiée

Le Togo est engagé dans le processus de modernisation de son économie. Ce processus a pour objectif, le développement des activités numériques du secteur public et du secteur privé au bénéfice des citoyens et des entreprises.

Cette ambition s’est matérialisée par l’adoption d’un plan stratégique ” Togo 2025 ” en lien avec la feuille de route gouvernementale de 42 projets et réformes prioritaires dont les ¾ ont une composante numérique et une stratégie pour la transformation digitale du Togo à l’horizon 2025 (Stratégie Togo Digital 2025). Pour être en phase avec certaines évolutions dans le secteur, le gouvernement a proposé la modification de la loi de 2018 sur la cybersécurité et la lutte contre la criminalité. L’Assemblée nationale était sur la même longueur d’ondes que l’Exécutif et a approuvé la modification de la loi.

Il ne peut en être autrement. Face aux évolutions rapides des technologies numériques et des innovations observées dans le secteur avec l’émergence de nouvelles formes de menaces des cyberattaques, il est devenu impérieux d’adapter la législation en vigueur pour être en phase avec la transformation digitale du Togo à l’horizon 2025.

« L’objet de la modification apportée à la loi de 2018 est de clarifier les compétences de l’Agence nationale de la cybersécurité (ANCy) et en ce qui concerne la qualification des outils et acteurs de la cybersécurité par rapport aux compétences qui incombent à l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) en matière d’accréditation des prestataires de services de confiance », a fait savoir le gouvernement.

Ces réformes sont portées par le ministère de l’économie numérique et de la transformation digitale.

Pour la ministre Cina Lawson, si le pays arrive à mettre en œuvre ses 42 projets de réforme, d’ici 2025, il sera véritablement sur la voie de développement durable profitable pour tous les citoyens du Togo. On améliore l’agriculture par la digitalisation, on améliore la santé par la digitalisation de la santé, l’éducation par la digitalisation de l’éducation.

Elle soutient que, le Togo a une stratégie de digitalisation qui comporte 3 axes. Le premier axe est celui des fondamentaux, avec 3 programmes (l’identification biométrique de tous les citoyens, la création d’un registre social des populations et des ménages, s’assurer que les infrastructures sont déployées sur l’ensemble du territoire national).

Le second axe est celui de la digitalisation des services sociaux, (services d’éducation et de santé), les services publics (le gouvernement a annoncé la mise à jour de son portail service-public.gouv.tg, le site sur lequel l’ensemble des démarches administratives dématérialisées se fera) et la digitalisation des paiements.

Le troisième axe est relatif au soutien à l’économie, (Agriculture, la logistique, le commerce, les services financiers), au soutien et au développement de l’écosystème digital (aide aux start-up et aux jeunes entreprises locales à se digitaliser) et la valorisation de la donnée. « Toute la stratégie de digitalisation du Togo n’a qu’un seul objectif, celui d’inclure les citoyens togolais dans l’économie, dans la société et de les rassembler au sein d’un même territoire », a dit Cina Lawson.

In LE MEDIUM n°507 du 28 Juin au 04 Juillet 2022.

Partagez cet article

A découvrir