Date du jour : 

29 novembre 2022

CONSOMMATION : Taux d’inflation à 7% en Juin 2022

 

Selon l’INSEED, en juin 2022, l’INHPC a progressé de 0,5% par rapport à son niveau de mai 2022. Cette évolution est la conjugaison des augmentations des indices des fonctions de consommation dont les plus importantes en termes de contribution sont :” Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles” (+1,9%) ; “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées” (+0,3%) ; “Transports” (+0,7%) ; “Restaurants et Hôtels” (+0,3%) ; “Articles d’habillement et chaussures” (+0,6%) et “Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer” (+1,1%).

La hausse de l’indice global est cependant ralentie par la baisse du niveau de l’indice de la fonction de consommation “Santé” (-0,4%). Les postes les plus contributifs à la hausse des indices des fonctions de consommation “Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles” et “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées” sont : “Combustibles solides et autres” (+9,3%) ; “Produits pour l’entretien et réparation courante” (+2,2%) ; “Services d’entretien et de réparations courantes” (+1,7%) ; “Combustibles liquides” (+1,2%) ; “Loyers effectifs des locataires et sous-locataires” (+0,3%) ; “Services liés au logement” (+1,1%) ; “Céréales non transformées” (+2,6%) ; “Tubercules et plantain” (+7,1%) ; “Huiles” (+8,9%) ; “Autres produits à base de tubercules et de plantain” (+5,1%) ; “Pâtes alimentaires” (+1,8%) et “Poissons frais” (+3,8%).

La hausse enregistrée pour l’indice de la fonction de consommation “Restaurants et Hôtels” est la conséquence de l’évolution de l’indice du poste “Restaurants, cafés et établissements similaires” (+0,4%) tandis que le comportement de la fonction de consommation “Transports” est entièrement imprimé par celui du poste “Carburants et lubrifiants” (+1,2%).

Les indices des fonctions de consommation “Articles d’habillement et chaussures” et “Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer” ont également connu une hausse, du fait de l’augmentation du niveau des indices des postes suivants : “Tissus d’habillement” (+1,0%) ; “Sous-vêtements hommes” (+1,9%) ; “Vêtements de dessus femmes” (+0,6%) ; “Autres articles vestimentaires et accessoires d’habillement” (+1,5%) ; “Articles de ménage non durables” (+1,6%) et “Outillage, matériel et accessoires divers” (+0,8%). Concernant les contributions négatives, le poste ayant le plus contribué à la baisse de l’indice de la fonction de consommation “Santé” est “Médicaments traditionnels” (-4,5%).

 

Les plus fortes hausses

L’augmentation du niveau des indices observée en juin 2022, est le fait du renchérissement des variétés suivantes : “Charbon de bois” (+8,9%) ; “Bois de chauffe” (+6,5%) ; “Tôle ondulée” (+4,4%) ; “Bois (Planche)” (+0,7%) ; “Fer à béton” (+3,1%) ; “Main-d’œuvre peintre” (+6,1%) ; “Pétrole lampant vendu en vrac” (+1,1%) ; “Pétrole lampant à la pompe” (+1,6%) ; “Loyer brut mensuel dans une cour commune avec toilette externe (Studio)” (+1,4%) ; “Vidange fosse septique” (+1,2%) ; “Gardiennage non déclarée” (+1,5%) ; “Riz local longs grains vendu au petit bol” (+10,5%) ; “Mil en grains crus vendu au petit bol” (+9,5%) ; “Maïs séché en grains crus vendu au grand bol” (+2,8%) ; “Riz importé longs grains vendu au petit bol” (+2,3%) ; “Igname” (+7,5%) ; “Pommes de terre” (+6,7%) ; “Huile végétale” (+10,4%) ; “Huile de palme traditionnelle (Zomi)” (+4,0%) ; “Chips” (+16,7%) ; “Farine de manioc (Gari)” (+10,9%) ; “Tapioca petit grain” (+4,5%) ; “Spaghetti” (+2,8%) ; “Vermicelle” (+1,8%) ; “Macaroni” (+0,6%) ; “Carpe fraîche (Akpavi moumou)” (+9,1%) ; “Chinchard frais (Akpala moumou)” (+6,1%) ; “Gas-oil ordinaire dans les stations-services administrés” (+2,5%) ; “Essence “SUPER” dans les stations-services administrés” (+1,5%) ; “Mélange 2 temps” (+1,1%) ; “Riz + sauce viande” (+2,7%) ; “Riz + sauce poisson” (+1,5%) ; “Plat de riz-haricot (Ayimolou)” (+1,4%) ; “Tissu pagne multicolore importé (Hitarget)” (+1,4%) ; “Tissu synthétique kaki importé” (+0,9%) ; “Tricot de corps adulte (GreenJ)” (+1,6%) ; “Boubou pour dame/tenue locale” (+0,6%) ; “Foulard” (+2,8%) ; “Balai traditionnel à tige” (+3,8%) ; “Eau de javel” (+3,1%) ; “Savon de ménage en morceaux” (+2,3%) ; “Savon liquide” (+2,3%) ; “Pile électrique non blindée” (+4,1%) et “Ampoule électrique économique” (+0,8%).

Contrairement aux variétés ci-dessus listées, les prix ont chuté pour l'”Herbe Zangara pour paludisme” (-17,5%).

Calculé hors produits alimentaires, le niveau général des prix a enregistré une hausse de 0,6% sur le plan national. L’inflation sous-jacente (variation mensuelle de l’indice hors énergie, hors produits frais) a également progressé de 0,6%.

Eu égard à l’état des produits, les prix ont diminué de 1,1% pour les “Produits frais” et augmenté de 2,2% pour les produits de l'”Energie”. Relativement à la provenance, les prix des produits “importés” ont progressé de 0,8% et ceux des produits “locaux” de 0,2%. Du point de vue de la classification sectorielle, la hausse du niveau général des prix est principalement due à celle des prix des produits du secteur secondaire (+0,5%).

Pour ce qui est de la durabilité, la hausse observée provient essentiellement de l’augmentation des prix des produits “Non durables” (+0,3%).

 

Evolution trimestrielle

En évolution trimestrielle, le niveau général des prix en juin 2022 s’est relevé de 3,4%, comparativement à la situation de mars 2022. Cette augmentation est le fait de la progression de presque toutes les fonctions de consommation.

En effet, à l’exception des indices des fonctions de consommation “Enseignement” (qui est resté stable) et “Communication” (qui a diminué de 0,1%), les indices des autres fonctions ont augmenté dans les proportions suivantes : “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées” (+6,0%) ; “Transports” (+6,6%) ; “Restaurants et Hôtels” (+2,7%) ; “Articles d’habillement et chaussures” (+1,1%) ; “Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer” (+2,7%) ; “Biens et services divers” (+0,9%) ; “Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles” (+0,3%) ; “Loisirs et culture” (+1,0%) ; “Santé” (+0,2%) ; “Boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants” (+0,6%). Au niveau des nomenclatures secondaires et par rapport à l’état des produits, la hausse du niveau général des prix en variation trimestrielle est à mettre à l’actif de l’augmentation des prix des produits “Hors Energie et Produits frais” (+2,7%), des “Produits frais” (+4,0%) et des produits de l'” Energie ” (+4,7%).

Au regard de la provenance, cette variation trimestrielle s’explique par l’augmentation des prix des produits locaux (+2,9%) et “importés” (+3,7%). La progression des prix des produits des secteurs secondaire, primaire et tertiaire, respectivement de 3,1% ; 5,4% et 0,9% a contribué à la hausse trimestrielle du niveau général des prix. Du point de vue de la durabilité, la hausse du niveau général des prix, en évolution trimestrielle, est essentiellement induite par la progression des prix des produits “Non durables” (+4,4%).

 

Glissement annuel

En glissement annuel, le niveau général des prix a progressé de 6,8% par rapport à juin 2021. Les “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées” ont renchéri de 10,2% par rapport à leur niveau de juin 2021 ; de même, les prix ont augmenté pour la période sous-revue de 7,3% pour les produits de la fonction de consommation “Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles”. Les autres variations en glissement annuel sont enregistrées comme suit : “Transports” (+9,7%) ; “Restaurants et Hôtels” (+3,9%) ; “Articles d’habillement et chaussures” (+4,6%) ; “Loisirs et culture” (+8,5%) ; “Biens et services divers” (+3,4%) ; “Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer” (+5,3%) ; “Santé” (+0,8%) et “Boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants” (+2,5%).

Toutefois, des baisses, en glissement annuel, sont enregistrées respectivement pour les fonctions de consommation “Communication” (-0,2%) et “Enseignement” (-2,4%). Par rapport aux nomenclatures secondaires et à l’état des produits, la hausse constatée en glissement annuel est la résultante de l’augmentation des prix des produits “Hors Energie et Produits frais” (+5,7%), des “Produits frais” (+6,3%) et des produits de l'”Energie” (+15,8%). Au regard de la provenance, cette évolution annuelle s’explique par la hausse des prix des produits “locaux” (+6,3%) et “importés” (+7,2%).

En ce qui concerne les secteurs de production, la hausse annuelle du niveau général des prix découle de l’augmentation des prix des produits des secteurs “secondaire” (+7,7%), “primaire” (+7,1%) et “tertiaire” (+3,0%). La progression du niveau général des prix, sur le plan national, relativement à la durabilité a principalement été influencée par l’accroissement, des prix des produits “Non durables” (+8,8%). Le taux d’inflation calculé sur la base des indices moyens des douze derniers mois au niveau national, a progressé de 7,0% contre 6,9% en mai 2022.

Partagez cet article

A découvrir