Date du jour : 

26 septembre 2022

Consommation : Hausse de 6% des prix en Juillet (Glissement annuel)

En juillet 2022, l’INHPC a progressé de 0,3% par rapport à son niveau de juin 2022.

Cette évolution est la conjugaison des augmentations des indices des fonctions de consommation, dont le plus important, en termes de contribution, est le fait des “Transports” (+3,4%), suivi de loin par les fonctions suivantes : “Articles d’habillement et chaussures” (+0,9%) ; “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées” (+0,1%) ; “Restaurants et Hôtels” (+0,2%) ; “Biens et services divers” (+0,5%) ; “Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer” (+0,8%).

La hausse de l’indice global est cependant ralentie par la baisse du niveau de l’indice de la fonction de consommation “Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles” (-1,2%). Les postes de consommation, dont les variations de prix sont les plus contributives, à la hausse des indices des fonctions en juillet 2022 sont : ” Carburants et lubrifiants ” (+6,7%) et ” Transport routier de passagers ” (+2,7%) pour la fonction ” Transports ” ; ” Tissus d’habillement ” (+2,3%) pour la fonction ” Articles d’habillement et chaussures ” ; ” Tubercules et plantain ” (+12,1%) et ” Poissons et autres produits séchés ou fumés ” (+5,7%) pour la fonction ” Produits alimentaires et boissons non alcoolisées ” ; ” Restaurants, cafés et établissements similaires” (+0,2%) pour la fonction ” Restaurants et Hôtels ” ; ” Appareils et articles pour soins corporels ” (+3,8%) pour la fonction ” Appareils et articles pour soins corporels ” (+3,8%) et ” Articles de ménage non durables ” (+1,2%) pour la fonction ” Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer “. Concernant les contributions négatives, le poste ayant le plus contribué à la baisse de l’indice de la fonction de consommation ” Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles” est “Combustibles solides et autres” (-11,7%).

 

Les plus fortes hausses

L’augmentation du niveau des indices, observée en juillet 2022, est le fait du renchérissement des variétés suivantes : “Gas-oil ordinaire dans les stations-services administrés” (+12,1%) ; “Essence super de rue” (+8,4%) ; “Essence “SUPER” dans les stations -services administrés” (+5,0%) ; “Essence mélange de rue” (+4,8%) ; “Mélange 2 temps” (+4,0%) ; “Huile de moteur” (+1,3%) ; “Course en taxi ville” (+3,1%) ; “Taxi-moto zémidjan” (+2,9%) ; “Taxi de ville” (+2,3%) ; “Tissus polyester” (+3,9%) ; “Tissu synthétique kaki importé” (+1,9%) ; “Tissu pagne multicolore importé (Hitarget)” (+1,3%) ; “Igname” (+13,9%) ; “Banane plantain mûre” (+12,7%) ; “Pommes de terre” (+2,5%) ; “Patate douce fraîche” (+1,0%) ; “Doèvi fumé ( Anchois )” (+17,5%) ; “Carpe frite à l’huile rouge” (+10,2%) ; “Sardinelles fumées (Adiadoè)” (+7,7%) ; “Saloumon fumé” (+4,0%) ; “Doèvi séché ( Anchois )” (+2,2%) ; “Akpala fumé (Chinchard )” (+0,3%) ; “Consommation de spaghetti dans un kiosque (1 Plat)” (+2,5%) ; ” Sodabi locale artisanale dans une buvette” (+2,3%) ; “Café au lait avec pain beurré (Pain entier)” (+0,5%) ; “Cure-dents” (+13,3%) ; “Poudre à laver (savon en poudre)” (+8,7%) ; “Savon zanguéléwa” (+2,8%) ; “Insecticide solide en spiral” (+1,8%) et “Savon liquide” (+1,2%).

Contrairement aux variétés ci-dessus listées, les prix ont chuté pour le ” Bois de chauffe ” (-4,8%) et le “Charbon de bois” (-11,5%).

Calculé hors produits alimentaires, le niveau général des prix a enregistré une hausse de 0,5% sur le plan national.

L’inflation sous-jacente (variation mensuelle de l’indice hors énergie, hors produits frais) a également progressé de 0,4%.

Eu égard à l’état des produits, les prix ont augmenté de 0,6% pour les produits de l'” Energie” et diminué de 0,6% pour les “Produits frais”. Relativement à la provenance, les prix des produits ” importés” ont progressé de 1,5% et ceux des produits “locaux” ont diminué de 0,3%. Du point de vue de la classification sectorielle, la hausse du niveau général des prix est principalement due à celle des prix des produits du secteur secondaire (+0,7%).

Pour ce qui est de la durabilité, la hausse observée provient essentiellement de l’augmentation des prix des produits ” Semi-durables” (+0,8%).

 

Évolution trimestrielle

Comparativement à la situation d’avril 2022, le niveau général des prix, en juillet 2022, connaît une augmentation trimestrielle de 2,2%. Cette augmentation est le fait de la progression de presque toutes les fonctions de consommation.

En effet, à l’exception des indices des fonctions de consommation “Communication” (qui est resté stable), “Santé” (qui a diminué de 0,2%) et “Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles” (qui a diminué de 0,6%), les indices des autres fonctions ont augmenté dans les proportions suivantes : “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées” (+3,3%) ; “Transports” (+5,7%) ; “Restaurants et Hôtels” (+2,2%) ; “Articles d’habillement et chaussures” (+1,5%) ; “Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer” (+2,6%) ; “Biens et services divers” (+0,8%) ; “Boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants” (+3,0%) ; “Loisirs et culture” (+0,4%) et “Enseignement” (+0,2%). Au niveau des nomenclatures secondaires, et par rapport à l’état des produits, la hausse du niveau général des prix, en variation trimestrielle, est à mettre à l’actif de l’augmentation des prix des produits ” Hors Energie et Produits frais” (+2,0%), des “Produits frais” (+1,6%) et des produits de l'” Energie” (+2,3%).

Au regard de la provenance, cette variation trimestrielle s’explique par l’augmentation des prix des produits locaux (+1,5%) et ” importés” (+3,0%). La progression des prix des produits des secteurs secondaire, tertiaire et primaire, respectivement de 2,7% ; 0,9% et 0,5% a contribué à la hausse trimestrielle du niveau général des prix. Du point de vue de la durabilité, la hausse du niveau général des prix, en évolution trimestrielle, est essentiellement induite par la progression des prix des produits ” Non durables” (+2,4%).

 

Glissement annuel,

Par rapport à juillet 2021, le niveau général des prix a progressé de 6,0%. Les ” Produits alimentaires et boissons non alcoolisées” ont renchéri de 7,6% par rapport à leur niveau de juillet 2021 ; par rapport à la même période, les prix ont augmenté de 11,8% pour les produits de la fonction de consommation “Transports”.

Les autres variations, en glissement annuel sont enregistrées comme suit : ” Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles” (+5,7%) ; “Restaurants et Hôtels” (+4,0%) ; “Articles d’habillement et chaussures” (+5,5%) ; “Loisirs et culture” (+8,4%) ; “Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer” (+6,0%) ; “Biens et services divers” (+3,6%) ; “Boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants” (+3,4%) et “Santé” (+0,9%). Par rapport aux nomenclatures secondaires et à l’état des produits, la hausse constatée en glissement annuel est la résultante de l’augmentation des prix des produits ” Hors Energie et Produits frais” (+5,8%), des produits de l'”Energie” (+14,4%) et des “Produits frais” (+3,1%).

Au regard de la provenance, cette évolution annuelle s’explique par la hausse des prix des produits “locaux” (+4,8%) et “importés” (+8,0%). En ce qui concerne les secteurs de production, la hausse annuelle du niveau général des prix découle de l’augmentation des prix des produits des secteurs ” secondaire” (+8,1%), “tertiaire” (+3,3%) et “primaire” (+1,0%).

La progression du niveau général des prix, sur le plan national, relativement à la durabilité, a principalement été influencée par l’accroissement des prix des produits “Non durables” (+7,1%). Le taux d’inflation, calculé sur la base des indices moyens des douze derniers mois, au niveau national, s’est établi à 6,9% contre 7,0% en juin 2022.

 

Partagez cet article

A découvrir