Votre Journal d'information -

29 février 2024

ECONOMIE NUMERIQUE : Impact des projets digitaux au Togo

Le pays entend bien être l’un des partisans du numérique en Afrique, s’il ne l’est pas déjà. C’est pour mieux servir les populations, peu importe le secteur. Jusqu’ici, le pays est sur la bonne voie avec plusieurs projets digitaux mis en branle.

Ces années promettent de rester historiques pour le Togo. Éducation, administration, agriculture, etc. il est maintenant impossible de se passer du digital sur le territoire. Plusieurs processus sont effectifs. Dorénavant, tout Togolais peut faire plusieurs demandes en ligne, à l’exemple du casier judiciaire, du passeport et du permis de construire. Ces initiatives représentent une marche progressive vers l’ambition de digitaliser 75% des démarches administratives d’ici 2025.

Jusqu’en 2021, le Togo était encore dans le système manuel de demande du casier judiciaire et du duplicata de certificat de nationalité. Mais en août de la même année, le pays est passé à la digitalisation du casier judiciaire via une plateforme numérique dédiée. Finies alors les queues interminables dans les services publics du pays et place à la rapidité. Ainsi, en moins de 02 ans avec la digitalisation, les bulletins délivrés sont passés de 50 000 à 350 000 par an, soit une hausse de 600%.

Cette volonté du chef de l’État à faire plus dans le numérique a aussi conduit à la création de Lomé Data Center, d’un coût global de 12,7 milliards de francs CFA. Depuis son installation en 2021, les entreprises n’ont plus besoin de recourir à l’étranger pour héberger leurs données dans un environnement sécurisé.

L’investissement dans le déploiement du câble sous-marin Equiano démontre également la volonté du Togo à devenir un hub technologique. Cela fait plus d’un an déjà que le Togo a accueilli ce dispositif de Google de dernière génération, qui dessert les populations togolaises et le continent africain en réseau internet haut débit. Justement, c’est pour que le numérique soit au service de tous les Togolais que le président de la République, Faure Gnassingbé, a opté pour une croissance soutenue par la transformation digitale.

Partagez cet article

A découvrir