Date du jour : 

17 août 2022

Célébration du 14 juillet à Lomé : ” Véhicule des vertus et valeurs de liberté, ce qui fait de la France un édifice résilient “

 

Jocelyne Caballoro a organisé une réception, lors de la fête nationale de la république française, ce 14 juillet dans les jardins de l’ambassade de France, après deux ans de restrictions, lié au Covid19, en présence des personnalités politique, militaire et civile, dont le maire du Lac 1, Me Alexis Acquereburu.

 

Cette célébration renforce les liens d’amitiés et de coopération entre Lomé et Paris

Malgré la conjoncture internationale, induite par le conflit armé en Ukraine, l’Europe et, tout particulièrement, la France continueront de se mobiliser aux côtés de l’Afrique et du Togo, a assuré la diplomate française. Elle en a voulu pour preuves, la loi française de programmation, adoptée en août 2021, qui promeut une nouvelle conception de l’aide publique au développement.

Une conception qui se fonde sur, “le développement solidaire, la lutte contre les inégalités mondiales, la coopération régionale et multilatérale en Afrique “. Aux yeux de la diplomatie française, en Afrique, le renouvellement de son partenariat avec ce continent passe par le renforcement de son aide à la lutte anti-terroriste, en tirant des enseignements du passé. Une réponse qui se veut ” forte et coordonnée pour accroître la résilience et capable de forger la confiance “.

Dans les récents développements de la coopération Lomé-Paris, la visite de Faure Gnassingbé, à l’Elysée en avril 2021, reste un marqueur déterminant qui a ” relancé le dialogue bilatéral au plus haut niveau, rehaussé et structuré le partenariat ” entre les deux pays, a rappelé l’Ambassadrice Caballero. Elle s’est félicitée, pour ce faire, de l’activisme de la diplomatie parlementaire entre les deux pays, la visite au Togo en fin novembre 2021 du DG de l’AFD (Agence française de développement). Ou encore la tenue des ” Rencontres Africa à Lomé en décembre 2021 “. Les secteurs prioritaires de la redynamisation de la coopération Togo-France seront l’économie maritime, l’électrification urbaine et rurale, l’adduction en eau potable, la mise en œuvre de la Feuille de route 2020-2025. Ou encore l’accompagnement de la décentralisation en terre togolaise et le désenclavement de la Région des Savanes, considérée comme la plus pauvre du Togo.

 

Des discours diplomatiques au concret

” Dans le cadre du co-financement, avec la Banque mondiale, du Projet ‘FSB-Novissi (Filets sociaux et services de base-Novissi), par exemple, nous nous sommes réengagés, pour permettre à la plateforme Novissi de toucher 45 mille ménages vulnérables supplémentaires, ruraux ou péri-urbains. Et d’évoluer vers une réponse, à plus long terme, des défis en matière de protection sociale “, a assuré Mme Caballero. Dans le même ordre d’idées, la coopération française au Togo, se montre disposée à apporter un soutien déterminant à l’adduction en eau potable dans les Savanes. Très précisément, autour du Projet d’hydraulique villageoise PASSCO 3, ” d’un montant de 10 millions d’euros, en subvention, d’ici fin 2022, pour amplifier et consolider les résultats déjà obtenus par le PASSCO 2, et atteindre un taux d’accès à l’eau potable proche de 100% dans les Savanes d’ici 2025″.

Une somme de projections de réalisations de l’Hexagone au Togo, qui contentent les autorités togolaises. Mme Kayi Mivedor-Sambiani, a ainsi rappelé à la France que le 14 juillet ” véhicule des vertus et valeurs de liberté, ce qui fait de la France un édifice résilient “.

Au nom du Gouvernement togolais, elle a loué ” les relations Togo-France, qui sont actuellement au beau fixe, une résultante d’une convergence de vues entre les deux pays” sur plusieurs questions multilatérales.

A cette occasion, le Togo a renouvelé ses félicitations au Président Macron, pour sa réélection pour un 2è et dernier quinquennat. Mme Mivedor a également tenu à préciser que, le Togo est prêt à travailler avec la France sur différentes thématiques, comme la lutte régionale contre l’extrémisme violent et le terrorisme. Et sera toujours disposé à voir renouveler le partenariat Paris-Lomé.

Dodo ABALO avec alome.com

Partagez cet article

A découvrir