Date du jour : 

8 décembre 2022

Affaire des militaires ivoiriens au Mali : Le Togo marque un point

Trois des 49 ivoiriens militaires ivoiriens arrêtés au Mali depuis le 10 Juillet, des femmes, ont été libérées grâce à la médiation du Président de la République Faure Gnassingbé. Les autorités ivoiriennes et les familles ont remercié vivement le Togo et son Président pour tous les efforts qu’il entreprend dans la crise née de cette affaire et qui empoisonne les relations entre la Cote d’Ivoire et le Mali.

” Je voudrais remercier le Président du Togo, son Excellence Faure Gnassingbé pour sa médiation. Je voudrais lui exprimer toute notre reconnaissance “, a dit Kandia Camara, la ministre des affaires étrangères.

Les femmes militaires libérées ont été remises aux autorités ivoiriennes, le samedi dernier à Lomé. ” Je voudrais vous annoncer que le Président de la Transition, Président de la république du Mali, le Colonel Assimi Goïta a accepté, de procéder à la libération de certains prisonniers. Le président de la République togolaise se réjouit que le président Assimi Goïta ait accepté de libérer, dans un geste humanitaire, trois prisonniers sur les 49. Les discussions sont en cours pour que très rapidement, les autres soldats en détention puissent recouvrer leur liberté “, a révélé Robert Dussey, le chef de la diplomate togolaise.

Avant cette annonce, Fidèle Sarassoro, le directeur du cabinet du Président ivoirien, a déploré les incompréhensions qui sont à l’origine de la crise. Il a indiqué que, la Côte d’Ivoire s’engage à suivre désormais les prescriptions des Nations Unies et des nouvelles autorités de la transition malienne : ” La République de Côte d’Ivoire, déplore que des manquements et des incompréhensions aient été à l’origine de cet évènement fort regrettable. La république de Côte-d’Ivoire, soucieuse de maintenir des relations de bons voisinages avec le Mali, s’engage à respecter les procédures des Nations Unies ainsi que les nouvelles règles et dispositions maliennes édictées, relatives au déploiement des forces militaires au Mali “.

Fidèle Sarrasoro a ajouté qu’afin d’aplanir les divergences existantes et de contribuer ainsi à la préservation de la paix et de la stabilité dans la sous-région, la République de Côte-d’Ivoire s’engage à poursuivre de manière transparente et constructive avec le Mali, les échanges et les discussions, sur tous les sujets d’intérêts commun. Les trois soldates ont été remises aux autorités ivoiriennes en présence de Abdoulaye Diop, le ministre des affaires étrangères du Mali. Ce dernier n’a fait aucune déclaration.

Le Togo vient de marquer un bon point dans cette médiation qu’il entreprend pour la libération des militaires détenus au Mali. L’annonce de cette libération a été unanimement saluée par tous les protagonistes.  En Côte-d’Ivoire, les regards sont tournés vers le Togo pour un heureux aboutissement de cette crise.

Ali SAMBA

Partagez cet article

A découvrir