Date du jour : 

26 septembre 2022

DÉVELOPPEMENT HUMAIN : Le Togo (162ème) devant le Nigeria (163ème), le Rwanda (165ème)…

Le dernier Rapport sur le développement humain, titré ” Temps incertains, vies bouleversées : façonner notre avenir dans un monde en mutation” et lancé ce 8 septembre 2022 par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), affirme qu’un ensemble d’incertitudes s’accumulent et interagissent pour perturber la vie de manière inédite.

 

Les deux dernières années ont eu un impact dévastateur pour des milliards de personnes dans le monde, lorsque des crises, comme la Covid-19 et la guerre en Ukraine, se sont succédé et ont interagi avec des changements sociaux et économiques radicaux, des changements planétaires dangereux et une aggravation de la polarisation, souligne le communiqué officiel.

Pour la première fois depuis 32 ans que le PNUD calcule l’indice de développement humain (IDH), qui évalue la santé, l’éducation et le niveau de vie d’une nation, celui-ci a diminué mondialement pendant deux années consécutives. Le développement humain est retombé à ses niveaux de 2016, annulant ainsi une grande partie des progrès vers la réalisation des objectifs de développement durable.

L’inversion est presque universelle, puisque plus de 90% des pays ont enregistré une baisse de leur IDH en 2020 ou 2021 et plus de 40% ont vu leur score chuter au cours de ces deux années, signalant que la crise continue de s’aggraver pour beaucoup. Alors que certains pays commencent à se remettre sur pied, la reprise est inégale et partielle, creusant encore les inégalités en matière de développement humain. L’Amérique latine, les Caraïbes, l’Afrique subsaharienne et l’Asie du Sud ont été particulièrement touchées. “Le monde doit se sortir de son inertie pour assurer l’avenir des populations et de la planète en relançant sa trajectoire de développement”, insiste le rapport. La Suisse occupe le premier rang, sur les 191 pays étudiés.

Le classement 2022 fait voir quatre groupes de pays. L’Île Maurice est le seul du continent africain à se retrouver dans le lot des pays à IDH “très élevé” ; il est le premier pays africain et le 63ème mondial.

Sept autres pays africains se classent dans la catégorie des États à IDH “élevé” :  les  Seychelles (72ème mondial), l’Algérie (91ème mondial), l’Égypte et la Tunisie, toutes deux au 97ème rang mondial, la Libye (104ème mondial), l’Afrique du Sud (109ème mondial) et le Gabon (112ème mondial).

Tandis que dix-sept (17) pays africains ont un IDH “moyen”. On peut y voir le Botswana, le Maroc, le Cap-Vert, le Ghana, la Namibie, la Guinée Équatoriale, le Zimbabwe, l’Angola, le Cameroun, le Congo, le Kenya, la Zambie ou encore la Côte d’Ivoire. Enfin, malheureusement, la majorité des pays africains étudiés dans le rapport traînent encore dans la catégorie de ceux qui ont un IDH “faible”.

Au total, ils sont vingt-huit (28) dont le Togo (162ème rang mondial), en plus de la Tanzanie, du Nigeria (163ème), du Rwanda (165ème), du Bénin (166ème), de l’Ouganda, du Lesotho, du Malawi, du Sénégal (170ème), du Djibouti, du Soudan, de Madagascar, de la Gambie, de l’Éthiopie, de l’Érythrée, de la Guinée-Bissau, du Liberia, de la République Démocratique du Congo (179ème), de la Sierra Leone, de la Guinée, du Burkina Faso, du Mozambique, du Mali, du Burundi, de la République Centrafricaine, du Niger, du Tchad et du Soudan du Sud.

Pour le Togo, la valeur de l’Indice de développement humain en 2021 est de 0,539. L’IDH ajusté aux inégalités a une valeur de 0,372, donnant une perte globale de 31,0% et une différence par rapport au rang de l’IDH qui équivaut à -1. Toujours en 2021, la valeur de l’Indice de développement de genre est de 0,849, faisant classer le Togo dans le groupe 5 (les pays sont répartis en cinq groupes par écart absolu par rapport à la parité des sexes dans les valeurs de l’IDH).

Quant à l’Indice d’inégalité de genre, il a une valeur de 0,580 (149ème rang). L’Afrique subsaharienne cumule un score d’IDH de 0,5 sur 1 contre une moyenne mondiale de 0,7. Ceci fait d’elle la région la moins bien classée au monde.

Koudjoukabalo

Partagez cet article

A découvrir