Date du jour : 

17 août 2022

DEVELOPPEMENT A LA BASE : 3 606 emplois créés par le PRADEB

 

Le Programme d’appui au développement à la base (Pradeb) est assez significatif pour le développement à la base dans le pays. Il a pour objectif de réduire la pauvreté à travers l’appui au développement à la base et la promotion de l’emploi des jeunes.

Le Pradeb renforce ainsi les capacités des entrepreneurs par la formation en élaboration des plans d’affaires, en comptabilité de base, en gestion d’entreprises, en gestion du crédit et en technique professionnelle. Il facilite aussi l’accès aux services financiers grâce à la mise en place d’une ligne de crédit auprès des institutions de microfinance.

Créé en 2013, le Pradeb est doté d’une enveloppe de 07 milliards de francs CFA. Selon le gouvernement, de 2013 à 2020, plus de 2,07 milliards de francs CFA ont été investis dans la formation et le financement des micro-entrepreneurs. 1,8 milliard de francs CFA a été octroyé aux agriculteurs, artisans, prestataires de services et commerçants. 3 402 personnes ont été formées sur la durée et 1 202 jeunes ont été financés.

Au départ, l’objectif était de former 3 750 jeunes en entrepreneuriat, créer ou consolider 1 500 micro-entreprises de jeunes diplômés et artisans. Il est indiqué que le programme a créé 3 606 emplois. Les bénéficiaires sont suivis de la phase d’émergence de l’idée de projet jusqu’à la consolidation en passant par la création de l’entreprise.

Dans l’ensemble, ce sont 19 milliards de francs CFA qui ont été dépensés pour l’ensemble des programmes du développement à la base en 2021. Les autorités en charge du secteur soutiennent que, plus de 26 000 emplois durables ont été créés pour les jeunes. ” La formation des entrepreneurs et l’allocation des microcrédits ont favorisé la création de 11 250 micro-entreprises. 113 infrastructures socio collectives (USP, bâtiments scolaires, marchés) ont été construites ” assure-t-on.

Quant aux travaux à haute intensité de main d’œuvre (Thimo), 170 000 emplois temporaires sont à mettre à leur actif. En ce qui concerne les filets sociaux de base, environ 94 700 élèves ont reçu 14 207 000 repas dans 337 écoles primaires publiques. 60 500 ménages ont eu des transferts monétaires trimestriels estimés à 1,08 milliard de francs CFA.

 

Le PSAEG/PRT aussi en action

Lui, il a été démarré en 2009 pour améliorer les revenus des membres des groupements ruraux et développer des emplois dans les villages. Au total, 6 042 groupements ont reçu des crédits, pour un montant, de 8,6 milliards de francs CFA.

En matière d’accès aux crédits, environ 4 500 groupements ont réussi à bénéficier de crédits pour 34 032 bénéficiaires individuels, avec un montant total de 5,4 milliards de francs CFA.

Le Programme de soutien aux activités économiques des groupements et le projet de développement des plantes à racines et tubercules (PSAEG/PRT) veulent maintenant améliorer les revenus directs de 2 500 femmes, jeunes et hommes, des groupements ciblés et augmenter les revenus des travailleurs ruraux directs et indirects dans les villages.

Le développement à la base, le Togo est prêt à tout pour l’atteindre, quitte à payer le prix fort. Les mécanismes d’appui créés en faveur des communautés vulnérables, la construction des infrastructures socio collectives, les transferts monétaires, l’alimentation scolaire, la création des opportunités d’emplois et d’augmentation de revenus, etc. accélèrent justement le développement à la base sur le territoire. Le Pradeb passe aussi par là.

Partagez cet article

A découvrir