Date du jour : 

26 septembre 2022

TRADITION : Evala masqué et sous vaccination

Après deux ans de suspension imposée par la pandémie au Coronavirus, les luttes traditionnelles ont démarré officiellement ce samedi 09 juillet 2022 avec les premières empoignades dans le canton de Pya. Ainsi, pendant une dizaine de jours, les terrains de luttes vont attirer l’attention des dizaines de milliers de visiteurs de la préfecture de Kozah.

Il faut dire que la reprise se fait sous des mesures de protection contre le coronavirus. Masques, gels hydro alcoolique et surtout vaccination. Le CNGR a annoncé la vaccination de tous les lutteurs dans tous les cantons. Il est conseillé aux bars et restaurants de respecter aussi les mesures barrières et de conseiller la vaccination aux clients. Les hôtels ne sont pas du reste.

Le ministre du tourisme a rencontré les responsables de ces structures d’accueil de la préfecture. Pierre Lamadokou en a profité également pour aborder le défi sanitaire auquel fait face le pays afin que le secteur hôtelier ne soit un vecteur de la propagation de la maladie. Les chiffres du 10 Juillet donne raison au ministre, car elles confirment la tendance haussière des contaminations.

En effet, à cette date, Seize (16) cas des 423 personnes testées sont positifs portant le nombre total de cas positifs à 37624. Ces 16 personnes dont les âges sont compris entre 12 et 88 ans se répartissent comme suit : cinq (05) cas parmi les suspects : 1 homme dans la préfecture d’Agoè, 2 femmes et 2 hommes dans la préfecture de Golfe ; deux (02) cas parmi les voyageurs : 1 femme dans la préfecture d’Agoè, 1 homme dans la préfecture de Golfe ; neuf (09) cas parmi les dépistés : 5 femmes et 4 hommes dans la préfecture de Golfe. Portant le nombre de cas actifs à 220. Cinq (05) guéris ont été enregistrés portant le nombre total de patients guéris de COVID-19 à 37129.

Au risque sanitaire, le ministre Lamadokou a ajouté le risque sécuritaire. « Pendant ce temps, beaucoup de touristes et d’étrangers vont arriver, c’est vous qui les hébergez. Au même moment nous savons tous aujourd’hui qu’il y a des velléités d’atteintes à l’intégrité territoriale de notre pays et cette guerre étant asymétrique, ils peuvent agir partout et à tout moment. Vous devez scruter à la loupe les faits et gestes de ceux qui sont hébergés et en cas de suspicions, faire appel aux forces de l’ordre et de sécurité », a-t-il dit.

 

Partagez cet article

A découvrir