Votre Journal d'information -

23 mai 2024

COOPERATION : Mission médicale chinoise à l’Université de Lomé

La 25ème mission médicale chinoise était à la faculté des sciences de la santé de l’université de Lomé pour sa dernière étape de conférence de vulgarisation scientifique sur la médecine traditionnelle chinoise en présence du vice-président de l’université de Lomé, du doyen de la faculté des sciences et des étudiants en faculté des sciences.

Cette quatrième étape sur la conférence de vulgarisation scientifique a mis l’accent sur l’acupuncture, qui est une discipline issue de la tradition médicale chinoise, consistant en une stimulation de ” points d’acupuncture ” à visée thérapeutique, qui a une efficacité sur plus de 400        maladies.

Pendant deux heures d’horloge, les étudiants ont droit à la théorie et des démonstrations pratiques de cette discipline. ” À travers ces partages et pratiques, nous voulons faire connaître la médecine traditionnelle chinoise aux étudiants togolais, qui font la médecine occidentale, parce que la médecine chinoise c’est aussi une pratique préventive pour guérir des maladies diverses. Nous souhaitons également que les étudiants togolais, qui souhaitent venir en chine pour étudier et échanger avec nos acupuncteurs et dès leurs retours, ils peuvent mettre leurs compétences au service des patients togolais. ” a laissé entendre Dr Tian Shujie, au CHR Lomé commune.

Les étudiants togolais ont souvent entendu parler de la médecine chinoise mais ne l’ont jamais expérimenté ni pratiqué, ils n’ont pas raté l’occasion. Pour Silété Amouzou ” je sors aguerri de par la médecine chinoise, je les remercie déjà de nous avoir donner l’opportunité d’avoir touché de près la médecine chinoise ; on entend parler, mais la voir et la pratiquer est une autre chose. J’aimerai qu’ils reviennent souvent nous former sur la médecine chinoise. Je trouve que c’est un domaine porteur pour nous, en tant que futur pharmacien bientôt, d’orienter mes patients vers la médecine chinoise.  Tout domaine a une limite, donc ce que la médecine chinoise peut apporter, la médecine occidentale n’apporte pas ça certainement, jumelé ne les deux c’est pour l’amélioration du traitement et la prise en charge des patients ” nous a confié cet étudiant de la cinquième année en pharmacie, à la sortie de la séance pratique de l’acupuncture.

Les autorités universitaires ont apprécié cette initiative de la mission médicale à sa juste valeur. Pour le doyen de la faculté des sciences ” Cette série d’activité va renforcer la capacité de formation de nos étudiants, parce qu’il y a des particularités liées à la médecine chinoise que nous n’avons pas à la médecine conventionnelle moderne. La séance du jour, qui porte sur l’acupuncture, et vous convenez avec nous, que nous n’avons pas dans notre structure conventionnelle ces modules de formation, du coup, cette mission donne l’opportunité à nos étudiants d’avoir des compléments de formation et d’étoffer beaucoup plus leurs profils “, a laissé entendre le professeur Tchin Daré.

Cette mission médicale chinoise intervient dans le cadre des 60ème anniversaires de l’assistance médicale de la chine sur le continent africain et 50 ans de coopération entre la Chine et le Togo.

En deux mois, la mission chinoise a organisé 4 séances de formation sur le campus de Lomé. Pour la cheffe de mission ” la mission médicale chinoise a établi un lien étroit avec l’université de Lomé, pour les consultations bénévoles dans les préfectures loin de Lomé, comme à Adéta , Badougbé  et la prévention du paludisme grâce à la collaboration des étudiants de l’institut confucius à l’université de Lomé, en traumatologie. On a organisé trois conférences de vulgarisation scientifiques dans l’enceinte de l’institut confucius dans les connaissances et techniques dans le domaine de cardio pulmonaire.  Cette dernière étape est axée sur l’acupuncture “, a déclaré Liu Yu.

Dodo ABALO

Partagez cet article

A découvrir