Votre Journal d'information -

14 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

CONSOMMATION : Hausse de 0,3% des prix en Mai 2023

Au Togo, l”Institut National de la Statistique et des Études Économiques et Démographiques (INSEED) annonce que l’indice national harmonisé des prix à la consommation (INHPC) a augmenté de 0,3% en mai 2023, par rapport à son niveau d’avril 2023, du fait de la hausse des prix des “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées” (+0,4%) ; “Restaurants et Hôtels” (+0,7%) ; “Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer” (+1,4%) et “Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles” (+0,2%).

 

Les prix ont cependant régressé pour les fonctions de consommation “Santé” (-0,5%) et “Boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants” (-0,8%). Par rapport à mai 2022, le niveau général des prix a progressé de 5,8%.

 

Evolution mensuelle

En mai 2023, l’INHPC a progressé de 0,3% par rapport à son niveau d’avril 2023. Cette évolution est la conjugaison des augmentations des indices des fonctions de consommation dont les plus importantes en termes de contribution sont : “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées” (+0,4%) ; “Restaurants et Hôtels” (+0,7%) ; “Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer” (+1,4%) et “Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles” (+0,2%).

La hausse de l’indice global est cependant ralentie par la baisse du niveau des indices des fonctions de consommation “Santé” (-0,5%) et “Boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants” (-0,8%)1 .

Les postes de consommation, dont les variations de prix sont les plus contributives à la hausse des indices des fonctions en mai 2023 sont : “Légumes frais en feuilles” (+11,7%) ; “Tubercules et plantain” (+8,5%) ; “Céréales non transformées” (+1,9%) ; “Poissons et autres produits séchés ou fumés” (+1,7%) ; “Autres matières grasses” (+6,8%) ; “Pâtes alimentaires” (+1,6%) ; “Restaurants, cafés et établissements similaires” (+0,7%) ; “Articles de ménage non durables” (+2,2%) et “Combustibles solides et autres” (+1,0%). A contrario, les postes ayant contribué à la baisse de l’indice sont : “Médicaments traditionnels” (-5,2%) et “Tabac et stupéfiants” (-8,4%).

 

Les plus fortes hausses

L’augmentation du niveau des indices observée en mai 2023 est le fait du renchérissement des variétés suivantes : “Salade verte locale (Laitue)” (+31,1%) ; “Adémè” (+22,6%) ; “Gboman” (+11,1%) ; “Igname” (+12,7%) ; “Pommes de terre” (+5,7%) ; “Banane plantain mûre” (+4,8%) ; “Mil en grains crus vendu au petit bol” (+7,4%) ; “Riz importé longs grains vendu au petit bol” (+5,2%) ; “Sorgho en gains crus vendu au petit bol” (+3,3%) ; “Maïs séché en grains crus vendu au grand bol” (+0,1%) ; “Poisson salé fermenté (Lanhoinhoin)” (+9,8%) ; “Doèvi frit” (+8,2%) ; “Doèvi séché (Anchois)” (+7,5%) ; “Akpala fumé (Chinchard)” (+6,9%) ; “Doèvi fumé (Anchois)” (+6,1%) ; “Saloumon fumé” (+0,8%) ; “Noix de palme (Décou)” (+9,0%) ; “Pâte d’arachide” (+2,2%) ; “Macaroni” (+2,9%) ; “Vermicelle” (+1,8%) ; “Bouillie de maïs sucrée (Aklui zogbon)” (+4,8%) ; “Riz + sauce poisson” (+1,3%) ; “Plat de riz-haricot (Ayimolou)” (+1,0%) ; “Savon de ménage en morceaux” (+3,9%) ; “Poudre à laver (savon en poudre)” (+3,9%) ; “Insecticide solide en spirale” (+3,2%) ; “Balai traditionnel à tige” (+2,7%) ; “Serpillère” (+1,8%) ; “Bougie ordinaire” (+1,5%) ; “Savon liquide” (+0,5%) et “Charbon de bois” (+1,7%).

Eu égard à l’état des produits, les prix ont augmenté de 0,5% pour les produits de l'”Energie” alors qu’ils ont baissé de 0,2% pour les “Produits frais”. Relativement à la provenance, les prix des produits “importés” ont progressé de 0,4%. Du point de vue de la classification sectorielle, la hausse du niveau général des prix est due à celle des prix des produits des secteurs ” Secondaire ” (+0,3%) et ” Tertiaire ” (+0,1%). Pour ce qui est de la durabilité, la hausse observée provient essentiellement de l’augmentation des prix des produits “Non durables” (+0,2%).

 

Evolution trimestrielle

Comparativement à la situation de février 2023 (évolution trimestrielle), le niveau général des prix en mai 2023 connaît une augmentation de 3,1%. Cette augmentation est le fait de la progression des indices des fonctions de consommation : “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées” (+5,5%) et “Restaurants et Hôtels” (+6,1%). Cette hausse a été amortie par la baisse enregistrée au niveau de la fonction de consommation : “Boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants” (-0,7%) et “Biens et services divers” (-0,1%). Du point de vue des nomenclatures secondaires et par rapport à l’état des produits, la hausse du niveau général des prix, en variation trimestrielle, est à mettre à l’actif de l’augmentation de prix des “Produits frais” (+9,2%) et des produits “Hors Energie et Produits frais” (+1,6%).

Au regard de la provenance, cette variation trimestrielle s’explique par l’augmentation de prix des produits ” locaux ” (+3,8%) et des produits ” importés ” (+1,0%). La progression de prix des produits des secteurs secondaire (+2,4%), primaire (+8,7%) et tertiaire (+0,6%) a contribué à la hausse trimestrielle du niveau général des prix. Du point de vue de la durabilité, la hausse du niveau général des prix, en évolution trimestrielle, est principalement induite par la progression des prix des produits ” Non durables ” (+4,4%).

 

Variation annuelle

En glissement annuel, le niveau général des prix a progressé de 5,8% par rapport à mai 2022. Cette augmentation est le fait de la progression des indices de presque toutes les fonctions de consommation.

En effet, les seules diminutions de niveau d’indice sont enregistrées pour les fonctions de consommation “Santé” (-0,3%) et “Communication” (-0,1%) tandis que ceux des autres fonctions ont augmenté dans les proportions suivantes : “Restaurants et Hôtels” (+14,2%) ; “Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles” (+9,1%) ; “Transports” (+10,2%) ; “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées” (+2,1%) ; “Articles d’habillement et chaussures” (+7,1%) ; “Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer” (+7,4%) ; “Biens et services divers” (+3,5%) ; “Loisirs et culture” (+4,1%) ; “Boissons alcoolisés, tabac et stupéfiants” (+4,8%) et “Enseignement” (+2,0%).

Par rapport aux nomenclatures secondaires et à l’état des produits, la hausse constatée en glissement annuel est la résultante des augmentations de prix respectivement des produits “Hors Energie et Produits frais” (+6,4%), des produits de l'”Energie” (+13,4%) et des “Produits frais” (+1,7%). Au regard de la provenance, cette évolution annuelle s’explique par la hausse des prix des produits “locaux” (+4,6%) et “importés” (+8,7%). En ce qui concerne les secteurs de production, la hausse annuelle du niveau général des prix découle de l’augmentation des prix des produits des secteurs ” secondaire” (+8,6%) et “tertiaire” (+4,3%).

La progression du niveau général des prix sur le plan national, relativement à la durabilité, a principalement été influencée par l’accroissement des prix des produits “Non durables” (+6,3%). Pour ce mois de mai 2023, le taux d’inflation, calculé sur la base des indices moyens des douze derniers mois au niveau national, s’est établi à 6,9% contre 7,1% le mois précédent.

Partagez cet article

A découvrir