Votre Journal d'information -

26 février 2024

BOA-Togo / Projet 2 milliards FCFA pour 100 entrepreneurs : Voici les conditions d’éligibilité…

La deuxième édition de la rencontre entre jeunes entrepreneurs et modèle de réussite africains (Meet UP 2), tenue en mai dernier à Lomé, prend une nouvelle tournure avec à la clé, l’opérationnalisation du projet d’accompagnement de 100 jeunes entrepreneurs. L’annonce a été faite, la semaine écoulée, par la filiale togolaise de la Banque of Africa, BOA-Togo. La date limite de dépôt des dossiers ainsi que les conditions d’éligibilité de ce financement, ont été également annoncées.

Est dégagée pour ce faire, une enveloppe de 2 milliards FCFA. Ainsi, pour espérer figurer parmi les 100 entrepreneurs togolais bénéficiaires de ce financement, tout éventuel postulant est tenu de remplir les conditions d’une PME de tout secteur d’activité licite, en règle avec la fiscalité.

S’agissant des conditions d’éligibilité, la PME devra s’assurer de disposer d’un chiffre d’affaires inférieur à 300 millions FCFA, et en plus d’être en activité depuis au moins 24 mois et surtout, domiciliant ses revenus relatifs à ses activités dans une banque depuis au moins 6 mois. Ceci, avec des mouvements de 6 à 12 mois, selon le type de facilité sollicitée.

En ce qui concerne les documents, tout PME postulant est tenu de fournir une copie de sa carte CFE, une copie des statuts si besoin, un procès-verbal notamment les signataires au besoin, une pièce d’identité en cours de validité pour chaque signataire, un justificatif d’adresse (copie facture d’électricité ou eau ou téléphone), puis les informations KYC.

Pour les procédures de financement, tout postulant est prié de s’adresser à toutes les agences BOA-Togo à travers le pays.

Quant à la date limite de dépôt des dossiers, elle est fixée au 30 juillet 2023.

C’est dire donc que la BOA-Togo ne lâche pas prise dans son engagement de participer à la dynamisation de l’économie togolaise. Les récentes déclarations, on s’en rappelle, du premier responsable de cette banque sont non seulement illustratives mais rassurantes. « Mais ce n’est pas finit. Il y en aura encore (Ndlr : d’autres financements), car nous voulons réellement contribuer au développement de PME au Togo. Car, nous voulons lever un peu les obstacles classiques sur le financement du monde entrepreneurial », a déclaré, à l’occasion des travaux de MEET UP 2023, Youssef Ibrahim, le Directeur Général de la BOA-Togo.

 

 

 

Partagez cet article

A découvrir