Date du jour : 

8 février 2023

Agriculture : Emmanuel Sheyi Adébayor reconverti

 

Le projet d’incubation pour l’insertion de la jeunesse togolaise porté par la fondation ”SEA FONDATION” de l’ex capitaine des éperviers, sheyi Emmanuel Adebayor, a été porté à la connaissance du public. L’idée générale de ce projet est de faire de l’agriculture, un vecteur de création massive d’emplois et créer les conditions nécessaires de promotion de l’entreprenariat agricole chez les jeunes.

 

Le projet propose de faire la différence à travers son approche stratégique basée sur l’accompagnement de la trajectoire du jeune ”agripreneur”.

Soutenu par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), et le ministère de l’Agriculture, ce projet se décline en trois composante qui sont la formation et création de pool ” d’agripreneurs ” leaders ; appuis à la création d’agro entreprise. Il est attendu à la fin du projet que les jeunes développent dans leurs milieux respectifs des activités économiques leur garantissant des revenus décents le long des chaines de valeur ; accès des jeunes porteurs de projets au financement, cette étape assurera la capacité des bénéficiaires à mobiliser et gérer des fonds en se focalisant sur les résultats et la transparence.

Ces jeunes auront accès à un financement d’amorçage de la part de la fondation Sheyi Emmanuel Adebayor (SEA).

Ce projet, d’incubateur a comme objectifs de créer un cadre favorable de renforcement des capacités entrepreneuriales des jeunes ; développer et mettre à disposition des outils de gestion ; apprendre aux jeunes à communiquer et savoir prendre la parole en public pour présenter leurs projets ; former les jeunes sur la vie coopérative ; accompagner les jeunes dans la finalisation de leurs plans d’affaires et dans la recherche de financement.

Pour le président de SEA fondation ” c’est ma manière d’apporter quelque chose à mon pays qui m’a tant donné, qui a fait de moi ce que je suis aujourd’hui “. Les filières retenus pour ce projet sont les filières végétales, animales, halieutiques, fourniture de services connexes. Ils sont destinés à tout jeune qui a un âge compris entre 18 et 35 ans ; engagé et motivé à prendre son destin en main, manifestant un intérêt pour le domaine agricole. Il est aussi demandé des projets innovants ; une caution morale, savoir lire, écrire et s’exprimer en français. Boris Mensah Ségbénou, vice-président de SEA Fondation espère formé et outillé d’ici 3 ans 1050 jeunes.

Dodo ABALO

Partagez cet article

A découvrir